Jacques Leleu

ANNECY CHAMBERY GRENOBLE :  Les trois coups…de massue sur les spectacles

ANNECY CHAMBERY GRENOBLE : Les trois coups…de massue sur les spectacles

« Qu’ils crèvent les artistes ! » C’était le titre du spectacle choc du Polonais Tadeusz Kantor qui créait l’événement au festival d’Avignon en 1985. C’est aussi ce que ressentent comédiens, chanteurs, musiciens, danseurs et autres créateurs depuis l’annonce du Premier ministre Jean Castex cette semaine. « Je sais à quel point le secteur culturel s’était préparé, que les artistes ont répété, que toutes les filières étaient mobilisées, que tout était prêt pour que les rideaux se lèvent et les écrans s’illuminent, » a-t-il rappelé sans pour autant convaincre.

Tout était prêt, mais tout reste fermé, jusqu’au 7 janvier, au mieux. Entre colère, incompréhension et abattement, les équipes des théâtres, cinémas, salles de spectacles et musées se demandent pourquoi avoir agité de faux espoirs. Comme nous le confiait ce membre de l’Espace Malraux deux jours avant le discours de Jean Castex, « ils ne se rendent pas compte de ce que veut dire relancer une saison. On nous aurait dit tout de suite d’attendre janvier, ça aurait été finalement plus facile. Contacter les artistes, le public, reprendre la billetterie, la com, les répétitions…C’est toute une dynamique qui ne repart pas en claquant dans les doigts. »

A Chambéry, l’équipe est d’autant plus amère qu’elle n’a pas été ménagée depuis plusieurs années. A la baisse des subventions a succédé la fermeture de la maison pendant deux saisons, le temps d’une rénovation importante de l’équipement culturel. En décembre dernier, le violoniste chambérien Renaud Capuçon ne boudait pas son plaisir de venir jouer dans une salle refaite à neuf, donnant le coup d’envoi de la saison. Dès le mois de mars, le premier confinement réduisait les artistes au silence.  A la rentrée, le public a pu profiter de quelques spectacles juste avant le second confinement.  Avec des protocoles sanitaires mis en place de manière très stricte. Souvent bien plus que dans certains commerces qui n’ont pas été très regardants lors du fameux « Black Friday ».

Même désillusion à Annecy et Grenoble, où deux créations théâtrales devaient marquer cette reprise tant attendue. Autant de répétitions pour des comédiens qui reprenaient espoir.

Alors rendez-vous en janvier, si tout va mieux. En attendant, les fêtes de Noël auront un goût amer dans le monde de la culture.

  Jacques Leleu

 

PHOTO : Des mois de répétitions pour l’équipe de Cyril Teste qui espérait créer « La Mouette » à Annecy. Photo Simon Gosselin

N'hésitez pas à partager :

Chris

13 décembre 2020

No comments

Laisser un commentaire

© 2021 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist