JFM

Bilan positif pour  la 20ème édition du festival « Une poing c’est court » de Vaulx-en-Velin

Bilan positif pour la 20ème édition du festival « Une poing c’est court » de Vaulx-en-Velin

Samedi 25, au cinéma «  Les Amphi », se tenait la séance de clôture de la 20 ° édition du festival «  Une poing c’est court » de Vaulx-en-Velin. En présence de Mme le maire et de son adjointe à la culture le palmarès a été révélé par Martin Barbier, dynamique professeur d’études cinématographiques à l’Université Lyon II : pas moins de 13 prix, décernés par les scolaires, les étudiants, les habitants – jeunes et adultes, les participants à la «  Nuit du Court », le jury presse et le jury professionnel !

Parmi les films lauréats on notera : « Féroce » de Fabien Ara, une intrigante histoire de genre, «  Mémorable » de Bruno Collet, un film d’animation surprenant et grave, avec d’inattendues citations d’oeuvres de grands peintres, et surtout « Brotherhood » de Meryam Joobeur. Ce dernier film, retenu par plusieurs jury et lauréat du grand prix de la ville de Vaulx, est une coproduction internationale réunissant le Canada, la Tunisie ( où se déroule l’action), le Quatar et la Suède pour raconter une poignante histoire de retour du Jihad. Détail surprenant le film est en anglais sous-titré : drôle de situation pour le lauréat du grand prix d’un festival du cinéma francophone !

Mais Azzedine Soltani, l’infatigable directeur artistique du festival nous a expliqué que la présence de ce film en compétition découlait d’un accord franco- canadien, et , ensuite, les jury sont – bien sûr – souverains. Plus inattendu, à mon sens , le prix attribué à « Beautiful Loser » car, si l’on ne peut que saluer la performance de l’acteur principal, je ne saisis pas bien l’intérêt de ce portrait déprimant d’un marginal désespéré ! On notera d’ailleurs que la teneur des films primés est très sombre : pas la moindre comédie parmi les lauréats alors que quelque films drôle figuraient dans la compétition dont le sympathique « Pile Poil » de Lauriane Escaffre et Yannick Muller, dont je regrette personnellement qu’il soit absent du palmarès.

Avant de déguster un buffet, comme à l’accoutumée original et délicieux, il était temps de faire le bilan de cette vingtième édition : le festival est un succès : avec 26 séances scolaires ( soit plus de 3500 élèves), 8 séances compétition, 7 séances spéciales et 3 ateliers, il a fait le plein de spectateurs. Par ses accords avec le Québec, mais aussi avec différents pays africains il a fortement affirmé sa position internationale. C’est pourquoi il est, à l’évidence, un événement majeur de la vie culturelle de Vaulx mais aussi de toute la région ! Longue vie à «  Un poing c’est court » !

Contact : www.unpoingcestcourt.com

 

Jean-François Martinon

 

N'hésitez pas à partager :

Chris

28 janvier 2020

No comments

Laisser un commentaire

© 2020 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist
Défiler vers le haut