À la une

« JE VOUDRAIS QUE QUELQU’UN M’ATTENDE QUELQUE PART » un film d’ Arnaud Viard.

« JE VOUDRAIS QUE QUELQU’UN M’ATTENDE QUELQUE PART » un film d’ Arnaud Viard.

Adapter un roman au cinéma est chose banale, beaucoup l’on déjà fait, souvent avec succès ( ah! «  Autant en emporte le Vent » ! ). Mais porter à l’écran un recueil de nouvelles, c’est à dire concentrer en un seul long métrage de nombreuses histoires indépendantes les une des autres, est une gageure autrement difficile à réaliser ! C’est à cela que s’est attaché Arnaud Viard , emballé par livre d’Anna Gavalda « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ».
Si le film n’utilise pas  les douze nouvelles que contient le recueil, il réussit à fondre cinq ou six d’entre elles dans un récit cohérent et vivant. Belle performance d’une équipe de scénaristes  parmi les quels on trouve, outre le réalisateur, Thomas Lilti ( le médecin-cinéaste à qui l’on doit – entre autres- l’excellent « Première Année » ).
Le film met en scène une fratrie de quatre, deux hommes et deux femmes, qui chacun sont confrontés à un dilemme, à la nécessité de faire un choix. A aucun moment on a l’impression de suivre quatre histoires parallèles, on est dans un « film choral », les relations entre les quatre personnages et avec leur mère sont au cœur du récit.
L’interprétation est remarquable : puisqu’on ne peut citer tout le monde on retiendra Jean-Paul Rouve, impressionnant dans le rôle du grand frère dont l’apparente réussite ne masque pas complètement des fêlures cachées et Aurore Clément dont le personnage, inventé par Viard, sert de ciment à la fraterie. Le film n’hésite pas à susciter l’émotion, sans jamais tomber dans le mélodrame.
En bref ce troisième film d’Arnaud Viard est une réussite qui s’inscrit à merveille dans la tradition française des films intimisteS dont se réclame le réalisateur : il a parlé de Truffaut, moi j’ai pensé à Sautet …et c’est déjà  très bien !
Jean-François Martinon
Légende de la photo «  Une image du début du film , la fratrie réunie autour de sa mère ».
N'hésitez pas à partager :

Chris

20 janvier 2020

No comments

Laisser un commentaire

© 2020 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist
Défiler vers le haut