À la une

JOUR TRANQUILLE A MARCIGNY (Saône et Loire) : de notre envoyé spécial Jean-François Martinon

JOUR TRANQUILLE A MARCIGNY (Saône et Loire) : de notre envoyé spécial Jean-François Martinon

Marcynema c’est super ! Je vous le disais la semaine dernière, de mémoire, le compte-rendu de la journée du mercredi 30 octobre que j’ai passé à Marcigny le confirme !
De Lyon il est possible de rejoindre cette jolie petite ville de Saône et Loire en transport en commun… mais il faut se lever tôt : train+bus on arrive vers 9 heures 30 quand on est parti à 7 heures !

Accueil chaleureux au cinéma Vox : documentation, adhésion, réservation pour les repas sont proposés en plus des billets, avec le sourire ! En prime, et c’est nouveau cette année, café ou thé sont offerts.

10 heures, 14 h, 16h30, les projections s’enchaînent, précédées d’introductions précises et savantes de Vincent Dupré puis de Sébastien Tiveyrat, l’un et l’autre distributeurs de films classiques et cinéphiles passionnés. « House by the River », un Fritz Lang de 1950 aux magnifiques images expressionnistes, et « Menace(s) dans la Nuit » de John Berry, un film noir tragique ( pléonasme ?) haletant, même si l’interprétation est un peu inégale et le scénario pas toujours crédible, donnent au programme du jour une teinte sombre, dramatique que le délicieux « Si Paris l’avait su » de Terence Fischer, illuminé par la gracieuse interprétation de Jean Simmons, allège opportunément.

L’assistance est nombreuse, fervente, empathique, pas très jeune aussi, il faut le dire. Entre les séances on discute, ou l’on jette un coup d’œil à l’étonnante exposition d’affiches tirée de la « Marcynemathèque », une collection rare d’affiches de cinéma grand format conservées et,si besoin, restaurées par l’association.

Le repas de midi pris en commun au restaurant « Le Vieux Puits » ( d’autres solutions sont possibles) est un rare moment d’échanges : dans la bonne humeur on confronte les avis sur les films du jour ou de la veille, on les compare avec d’autres œuvres vues dans d’autres lieux, festival Lumière ou festival international du film indépendant de Berck sur Mer, pour ne parler que des plus récents. L’assistance est, en effet, d’origine géographique très diverse, il y a même un carré anglophone à notre table !

En fin d’après-midi on se rend en masse au syndicat d’initiative où a lieu le vernissage d’une exposition de photos très originale « Avec les Anges » de François Le Diascorn. Ce grand photographe, multiprimé, a réalisé, depuis une trentaine d’années, de nombreux clichés représentant des anges: sculptures, parfois, personnages costumés, souvent, ces anges de tous âges et de tous pays nous intriguent , nous questionnent, comiques ou ravissants et toujours poétiques !

Et déjà c’est l’heure de repartir, (bus + train), alors que le programme de la journée compte encore une séance double ( Kubrick et Bava … heureusement j’ai déjà vu les deux films !) et, surtout, que les Rencontres durent jusqu’à dimanche ! C’est sûr ! L’an prochain j’aménagerai mieux mon emploi du temps pour rester plus longtemps à Marcigny à la Toussaint !

Jean-François Martinon

N'hésitez pas à partager :

Chris

3 novembre 2019

No comments

Laisser un commentaire

© 2019 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist
Défiler vers le haut