JFM

REOUVERTURE DES CINEMAS LE 19 MAI 2021 …..NE MANQUEZ PAS « SLALOM » DE CHARLÈNE FAVIER.

REOUVERTURE DES CINEMAS LE 19 MAI 2021 …..NE MANQUEZ PAS « SLALOM » DE CHARLÈNE FAVIER.

Il est des films dont la naissance n’est pas simple : c’est le cas de « Slalom » le premier long métrage de Charlène FAVIER.

Elle conçoit puis écrit , avec Marie Talon, le scénario à partir de 2015, se bat pour financer , petitement, la production et parvient enfin à réaliser son projet : le clap de fin du tournage retentit en février 2019. Le film circule alors de festival en festival, récoltant de nombreux prix jusqu’à être sélectionné pour le festival de Cannes 2020, ce qui en fait un prétendant sérieux pour la caméra d’or, qui récompense le meilleur premier film des sélections cannoises. Arrive la pandémie et la suppression du festival. La sortie de Slalom est reporté au début novembre 2020… Retour du confinement…..et finalement sortie le 19 mai 2021, au milieu d’une multitude de titres très attendus, dans des salles réduites à un tiers de leurs capacités et sans séances nocturnes pour causes de couvre-feu !

Il serait très regrettable que ces conditions de sortie très particulières empêchent  « Slalom » de rencontrer son public . Il s’agit en effet d’une œuvre attachante , originale et remarquablement maîtrisée.
Le film nous fait suivre une adolescente, Lyz, mal dans sa peau mais skieuse émérite, qui intègre une classe de ski-étude. Elle y rencontre Fred, entraîneur passionné qui met toute son énergie à lui faire franchir l’infime mais vertigineuse distance qui sépare une très bonne sportive d’une championne. C’est leur relation complexe, passionnée, contradictoire et, finalement toxique que décrit le film sans manichéisme mais sans complaisance : de la fascination à l’emprise, de l’emprise à l’abus Fred impose à Lyz son influence dominatrice à laquelle elle ne semble pas pouvoir résister…
La force du récit tient beaucoup à l’excellence de l’interprétation. Jérémie Reinier incarne un Fred torturé, fragile sous ses allures de macho arrogant, moins déterminé qu’il veux le paraître. Noée Anita donne à Lyz une étrangeté fascinante : elle nous fait partager les interrogations  de son personnage, sans appuis ni repère,  qui cherche, à tâtons, où elle va mais surtout qui elle est.
« Slalom » est, on l’a dit, un premier film mais Charlène FAVIER est loin d’être une débutante : elle a réalisé une dizaine de courts-métrages, documentaires et fiction , depuis  2010. parmi lesquels « Odol Gorri », sélectionné pour le César du court et dans lequel Noée Anita, déjà, jouait. Elle est aussi associée au projet de la Cinefabrique, la remarquable école de cinéma basée à Vaise qui fait accéder au 7° Art des jeunes motivés venus de tous les milieux, avec ou sans diplômes !
Originaire de la région Aura, ancienne skieuse de haut niveau, elle connaît très bien les paysages des Alpes qu’elle a su mettre en valeur dans son film. La Région a d’ailleurs participé à la production de  «Slalom ».
Il ne faut pas manquer ce film superbe, qui révèle une cinéaste prometteuse !
                                                                              Jean-François Martinon
Photo : Charlène FAVIER lors de la présentation en avant-première de son film à Lyon, juste avant sa sortie avortée de novembre 2020 ( photo JFM )
N'hésitez pas à partager :

Chris

18 mai 2021

No comments

Laisser un commentaire

© 2021 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist
Défiler vers le haut