A VALENCE, LUX FÊTE LE 7° ART : « VIVA CINÉMA », du 26 janvier au 1er février 2022

A VALENCE, LUX FÊTE LE 7° ART : « VIVA CINÉMA », du 26 janvier au 1er février 2022

LUX propose aux cinéphiles une semaine de rêve, au programme fourni : une exposition, cinq Ciné-concerts, un cycle de découverte de films rares, des rencontres, des ateliers, des débats….un véritable festival !
L’EXPO d’abord : le grand photographe canadien Serge Clément, que les lyonnais connaissent bien grâce à la galerie «  Le Réverbère », au cours d’une résidence à la Cinémathèque du Québec, a sélectionné des phonogrammes tirés de films très divers ( fictions ou documentaires, en noir et blanc ou en score )qu’il présente aux côtés des images animées de projections aléatoires . Cette « Escale Cinema » propose une réflexion sur notre «mémoire cinématographique» : que reste-il pour nous des images qui constituent les films que nous voyons?
( exposition jusqu’au 13 février, vernissage mercredi 26 à 18 heures )
,
LES CINÉ-CONCERTS, chaque jours du mercredi 26 au dimanche 30, pour découvrir ou redécouvrir des perles du cinéma muet avec des œuvre de Louis Feuillade, Jean Vigo, Georges Melies, pour ne citer que les plus connus ! Une occasion unique de retrouver l’ambiance dès débuts du cinématographe, quand les musiciens dans la salle accompagnaient en direct ( on ne disait pas encore «  live » ! ) le film muet . A noter que la séance du dimanche à 11 heures, hommage à Georges Melies, accompagnée par les élèves du Conservatoire, est gratuite : une invitation à découvrir en famille les très courts métrages de ce prestidigitateur, pionnier du cinéma fantastique, poète à l’humour tendre et à l’esprit malicieux.
LE CYCLE DE PROJECTION « FEMMES CINÉASTES PIONNIÈRES », propose des films d’Ida Lupino (à qui un documentaire est également consacré), de Kinuyo Tanaka ( qui , comme Ida Lupino, eut une longue carrière d’actrice avant de passer à la réalisation ), de Kira Muratova ( réalisatrice soviétique  à qui son indépendance d’esprit valut beaucoup de problèmes avec la censure de son pays ) et de Danièle Dubroux ( que la cinémathèque de Grenoble s’emploie à tirer d’un injuste oubli !). Bref un programme passionnant qui met en Lumière des créatrices trop souvent sous-estimées.
Programme détaillé : lux-valence.com
Jean-François Martinon 
Photo : Georges Meliès, auquel LUX rend hommage dimanche 30 janvier
N'hésitez pas à partager :

Laisser un commentaire

© 2022 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist