JFM

« PROFESSION DU PÈRE » : en salle à partir du 28 juillet 2021

« PROFESSION DU PÈRE » : en salle à partir du 28 juillet 2021

Jean-Pierre Améris est l’un des plus sympathiques réalisateurs de la région Rhône-Alpes : depuis « Le bateau de mariage »en 1992, il développe une œuvre variée, souvent tournée dans notre région : on se souvient sans doute qu’il a signé «  Les aveux de l’innocent » (1996) ou «  Les émotifs anonymes » ( 2012) pour le cinéma  et  « Maman est folle » (2007) à la TV. En 2020 il porte à l’écran le roman de Sorj Chalandon « Profession  du père », film qui sortira, enfin, le 28 juillet.
Paru en 2015 le roman de Sorj  Chalandon fut un succès remarquable en librairie et l’on n’est pas prêt d’oublier le brillantevprésentation qu’en fit son auteur aux assises du roman cette année-là !
Le film d´Améris suit assez fidèlement le roman même si le ton est ( un peu) plus léger : d’un drame le réalisateur a fait une « comédie dramatique », mais si l’on rit parfois le propos reste grave et l’émotion toujours présente.
 L’histoire est racontée du point de vue d’un garçon d’une douzaine d’années, Émile, magnifiquement interprété par Jules Lefebvre, qui vit dans une famille profondément dysfonctionnelle entre une mère aimante mais effacée ( Audrey Dana)et un père mythomane et violant, magistralement campé par Benoît Poelvoord !
Si le film sonne si juste c’est que Benoit Poelvoord et Audrey Dana mais aussi Améris ont (tout comme Sorj Chalandon dont le roman est largement autobiographique) vécus des enfances difficiles, auprès de pères tyranniques. Cela confère une authenticité palpable aux personnages du récit et nous fait sentir toute la complexité du regard que porte sur son père  Émile, chez qui l’esprit critique et la révolte n’étouffent jamais complètement l’amour filial.
Ajoutons que le film a été tourné à Lyon, que la reconstitution des années 60 où il se situe est réussie et qu’il est , comme il se doit, co-produit par la région AURA
En bref un film à ne pas manquer, même s’il sort dans un moment peu propice ! Il serait dommage que ce timing imposé par les conditions sanitaires lui soit fatal !
Illustration : JP Améris et A.Dana lors de la présentation du film à Lyon ( photo JF M)
                                                                       Jean-François Martinon

 

N'hésitez pas à partager :

Chris

23 juillet 2021

No comments

Laisser un commentaire

© 2021 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist