Le solo somnolant de Boris Charmatz à Annecy (Bonlieu) les 2,3 et 4 mars

Le solo somnolant de Boris Charmatz à Annecy (Bonlieu) les 2,3 et 4 mars

Enfant, déjà, Boris Charmatz adorait siffler. Toutes les musiques. Des tubes de Bach ou Vivaldi à ceux de Claude François ou Ennio Morricone. Ce goût de faire surgir les sons de sa bouche ne l’a jamais quitté. Témoin « Somnole » », son dernier solo, qui sera accueilli les 2, 3 et 4 mars à Annecy (Bonlieu). Pieds nus, torse nu, habillé d’une simple jupe, il laisse son corps dériver au gré d’un long rêve traversé de sifflements. Comme si les muscles traduisaient ce qui se passe pendant le sommeil, dans cet état d’entre deux, quand l’inconscient s’en donne à cœur joie.

Une idée née pendant le confinement, quand le Chambérien se retrouvait privé de compagnie et de complices pour s’exprimer. De la solitude et l’enfermement ont surgi peu à peu des pas et des mouvements dictés par cet état de veille où l’artiste se rend disponible à toutes les sensations.

Une expérience de plus pour le chorégraphe chambérien qui n’a cessé d’explorer les possibilités infinies de la danse après avoir fait ses classes à l’opéra de Paris puis au conservatoire de Lyon. Il dirige aujourd’hui le Tanztheater de Wuppertal créé par Pina Bausch.

Jacques Leleu

PHOTO : Somnole est un solo né de l’état de veille imposé par le confinement. Photo Marc Domage

 

N'hésitez pas à partager :

Laisser un commentaire

© 2022 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist