« Reste un peu » de Gad Elmaleh

« Reste un peu » de Gad Elmaleh

C’est peu dire que ce film surprend : quand un humoriste à succès sort un film on s’attend à ce qu’il reprenne ses derniers spectacles, plus ou moins modifiés, pour leur fournir un plus large public . Le film apparaît alors comme une sorte de produit dérivé du show de l’artiste. C’est ce qu’avait fait Gad Elmaleh en 2009, avec «  Coco », reprise de son spectacle de stand-up, et ça avait très bien marché !
«  Reste un peu » n’est pas construit sur ce modèle : c’est une œuvre profondément originale, personnelle, à la première personne. L’auteur nous fait partager, sans fausse pudeur, ses interrogations profondes, ses convictions et ses doutes, son rapport au monde. Cela fait penser à ces grandes réussites du 7° Art, «  Le dictateur » de Chaplin ou  « Les 400 Coups » de Truffaut par exemple, où le réalisateur affirme, directement, sa vérité. Et encore dans ces films l’auteur s’exprime à travers des personnages de fiction.
«  Reste un peu » va plus loin dans l’autobiographie puisque le personnage principal s’appelle Gad et qu’il est , à l’écran, entouré par sa vraie famille, sa mère, son père et sa sœur jouant leur propre rôle. Il n’y a guerre que dans « Journal Intime » de Nani Moretti, Gad Elmaleh le faisait remarquer à la rencontre de presse à Lyon, que l’auteur s’adresse aussi directement au spectateur.
Dans son film Gad Elmaleh parle de sujets profonds : la Foi, l’appartenance à une communauté, l’importance des liens familiaux. Mais, qu’on se rassure, il le fait avec légèreté, tout en finesse, sans jamais se départir de son humour : on est surpris, passionné, ému mais toujours avec le sourire ! Même quand il aborde, avec brio,  des questions théologiques, par exemple dans l’éblouissante intervention de Delphine Horvilleur, elle aussi dans son propre rôle,  le film nous fait rire autant que réfléchir.
Bien qu’il ait été tourné avec une petite équipe, en décor naturel ( en particulier dans le vrai appartement des parents Elmaleh ) le film bénéficie d’une belle qualité d’image. Et il est porté de bout en bout par une excellente musique originale d’ Ibrahim Maalouf.
Bref une réussite totale, un GRAND FILM, à voir toutes affaires cessantes !!
Jean-François Martinon

 

N'hésitez pas à partager :

Laisser un commentaire

© 2022 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist