JFM

«  TOUT S’EST BIEN PASSÉ », sur nos écrans à partir de mercredi 22 septembre 2021

«  TOUT S’EST BIEN PASSÉ », sur nos écrans à partir de mercredi 22 septembre 2021

Son film précédent, «  Été 85 » était plutôt léger, (malgré une fin très ( trop?) dramatique, ) tout plein de nostalgie adolescente dans un cadre estival, la dernière production de François Ozon est plus grave, puisqu’elle aborde une question sérieuse : le droit de mourrir dans la dignité. Il est tiré du livre d’ Emmanuelle Bernheim, basé sur son expérience : son père lui ayant demandé de l’aider à mourrir après qu’un AVC l’ai laissé gravement handicapé.
C’est cette histoire que raconte le film. Contrairement à ce qu’on pourrait penser avec un pareil sujet le film n’est pas lugubre. Cela tient à la personnalité originale du personnage principal, André Bernheim, un homme dont la farouche volonté de mettre fin à ses jours repose sur l’ amour des plaisirs de la vie aux quels son infirmité le forcerait à renoncer. Sa détermination est telle qu’il arrive à convaincre ses filles de l’aider à réaliser son projet . C’est sur elles que repose l’organisation de son euthanasie, ce qui est  loin d’être simple, la loi française interdisant le suicide assistée.
La réussite du film tient beaucoup à l’extrême qualité de l’interprétation. André Dussollier incarne superbement le personnage principal, autoritaire et manipulateur, esthète et jouisseur, égoïste et pourtant capable d’attention aux autres, faible mais déterminé. L’acteur est vraisemblable dans la maladie et joue sans cabotinage un personnage éminemment cabotin ! Du grand art ! Sophie Marceau tient avec justesse le rôle d’Emmanuelle, la fille préférée, maîtresse femme sur qui repose la réalisation du projet paternel. Elle est sensible, nuancée, intelligente . Mais c’est toute la distribution qu’il faudrait citer : Géraldine Pailhas, la deuxième sœur, Charlotte Rampling, l’épouse délaissée , Grégory Gadebois, le gigolo. On remarquera aussi dans des petits rôles Daniel Mesguisch et Hanna Schygulla.
« Tout c’est bien passé » était en compétition à Cannes cette année. Le jury présidé par Spike Lee ne l’a pas primé.
On peut penser que c’est dommage !
                                                              Jean-François MARTINON

 

N'hésitez pas à partager :

Chris

20 septembre 2021

No comments

Laisser un commentaire

© 2021 AURAONE – Tous droits réservés. Réalisation du site par Pictiweb | Mentions Légales | Confidentialité

00:00
00:00
Empty Playlist